Wash Wash Cousin

WWC SPRL

Mise au point concernant notre tensioactif: le SCI

Nous utilisons du SCI pour formuler nos shampoings.

Le sodium cocoyl isethionate est le résultat d’une estérification.
Sérieux Wash Wash Cousin, avec quoi tu viens ?  

Bon, c’est pas si compliqué ! Une estérification c’est la transformation en ester ; formation d’un ester par réaction d’un acide avec un alcool ou avec un phénol…
T’as rien capté ? C’est normal #moinonplus

Pour le SCI : c’est donc une réaction entre un acide gras ( de l’huile de coco, d’où le mot cocoyl) et le sodium iséthionate . 
Cerise sur le shampoing, il n’y a pas besoin de catalyseur à base d’acide chlorhydrique par exemple.

C’est quoooooiiii un catalyseur ? Un catalyseur c’est une substance qui augmente une réaction. 
Disons, pour faire simple que c’est comme le verre qui te fait passer de l’état « Ouh là je suis pompette moi » à celui de : « Hey, regardez tous, j’ai des boutons sur les fesses, j’envoie un mail à ma/mon boss pour le lui dire. File moi la téquila, j’rentre plus jamais chez moi »

Pour le sodium cocoyl isethionate il est vrai que pour le fabriquer, on utilise de l’oxyde d’éthylène mais ce dernier est complètement transformé. ( au même titre que nous utilisons de la soude caustique pour créer une réaction de saponification cela dit en passant)

J’ai un exemple de ouf ici : 
Prenons de l’acide chlorydrique( HCl) d’une part et de la soude caustique( NAOH) d’autre part. 
Mélange les deux et tu obtiens….. de l’eau salée.

Matte ça : HCl + NaOH = NaCl + H2O. 

Pourtant on est d’accord que l’un et l’autre séparément sont carrément dangereux. 
Baaaaaah c’est plus ou moins pareil pour créer du SCI 

Tu as comprenu ? 

En résumé : Le sodium cocoyl est un tensioactif anionique totalement biodégradable et donc non toxique pour la vie aquatique. 

Je terminerai en citant Rita Stiens Auteure/Ecrivaine/Autrice #entourelabonneréponse de « la vérité sur les cosmétiques »#Monlivredechevet

La difficile quête de la nature : « On ne peut pas reprocher à la chimie tout ce qui la discréditée. Personne (le fabricant de produits cosmétique) ne peut utiliser une amande, une feuille ou une fleur de camomille à l’état pure. La chimie doit à son ancêtre ,l’alchimie, de nombreux procédés et découvertes nécessaires pour accéder au potentiel naturel d’une matière première… »

Quant à ceux qui pensent que la nature est inoffensive, notez que, par exemple, l’ amanite phalloide fait partie des champignons vénéneux les plus dangereux de la terre. En ingurgiter te flingue les reins et le foie souvent de manière fatale.

Encore une fois, la perfection n’existe pas! 

Allez j’te laisse j’vais cueillir des champignons à l’aveuglette #COMMENTCA

Merci à mon pote chimiste Régis pour ses lumières 

🙂

Older
Pourquoi nos savons sont-ils colorés ?
Newer
SCI vc SCS vs SAF

Commentaires

Shopping cart