Wash Wash Cousin

WWC SPRL

Fabrication du savon

🐿😁🤘

Le problème quand tu es perfectionniste c’est que tu vas toujours trop loin, mais loin genre far far away #Shrekforever
Par exemple, quand je bois un verre avec une copine ,en tant que perfectionniste #tucomprends, je me dois de terminer la bouteille comme là : https://www.facebook.com/washwashcousin/posts/2373084836277833

Donc, oui, on peut en conclure que le perfectionnisme ça donne mal à la tronche #sache-le

Quand on a engagé, j’ai carrément voulu faire un doctorat en Management option ressources over humaine spécialisation : “L’étude sociologique de la santé mentale des community manager en Rome antique” 

Bref, parlons beaucoup, parlons des différentes façons d’obtenir du savon #wesh

La fabrication du savon est divisée en 2 segments principaux : Le melt and pour (littéralement; fondre et verser) et le cold/hot process (procédé à froid et procédé à chaud) .

1) Le melt and pour 

La base Melt and Pour est déjà transformée en savon quand « le savonnier » l’achète. Le savonnier fait fondre la base de savon, ajoute odeurs et couleurs et la verse dans un moule. Dans ce procédé, l’odeur demeure intacte dans sa globalité ( je veux dire par là que tu peux choisir n’importe quelle huile essentielle/ fragrance , tu peux être certain.e que cette dernière restera fidèle et ne subira pas de modification) 
Soucis avec le melt and pour : la grande majorité des M&P sont saponifiés à base d’huile de palme. 
Pour nous, les vrais savonniers, faire du M&P et se revendiquer savonnier on kiff pas tellement. C’est un peu comme si tu achetais une base de gâteau toute faite et que tu t’autoproclamais pâtissier 

3) La saponification à froid et à chaud 
Les procédés à froid et à chaud ont tous les deux la même base : Acides gras (contenus dans les huiles et les beurres) et Base forte (NAOH/ KOH).

A) Dans le procédé à chaud, le savon cru est cuisiné jusqu’à ce que la base forte ait entièrement fait son taf , après quoi, les senteurs et les couleurs sont ajoutées. Elles restent donc intactes et ,comme pour le melt and pour, les HE resteront fidèles)

B) Dans le procédé à froid, les odeurs et couleurs sont ajoutées avant que la base (soude caustique) ait saponifié l’entièreté des acides gras, donc pendant que la pâte à savon est toujours hautement alcaline. Les odeurs et les couleurs ne peuvent être ajoutées après que la soude ait transformé le tout en savon parce que le savon est déjà solide à ce stade là maggle. 
Pour cette raison, les savonniers qui bossent en cold process (comme nous) doivent choisir les senteurs en fonction de leur résistance à un alcali balaize. En ma qualité d’aromatologue lectrice régulière des fiches de sécurité des huiles essentielles, j’avoue, pour oim, c’est easy 

“Ouai mais les huiles essentielles ça tue les bébés phoques” : Va lire ça cousin.e https://washwashcousin.be/2020/…/02/les-huiles-essentielles/

Et, fais comme moi, quitte les groupes zéro déchet, ça rend parano. 

Comment font-ils les savons industriels à la chaîne ? (Ce que nous ne faisons pas mais j’imagine que je n’ai pas besoin de le préciser) 
De plusieurs de façon mais la plus courante c’est la manière « bondillons ». C’est comme des cotillons mais en moins festif. 

Les mecs achètent des bases toutes faites sous forme de bondillons (toujours avec le procédé acides gras + base forte, ya pas 36 façon de faire du savon maggle) le tout est broyé, mixé avec des senteurs et couleurs et pressé en bar de savons. J’imagine que je n’ai pas besoin de te dire que les mecs utilisent rarement des huiles bio de première pression à froid tout ça.

L’avantage de la saponification à froid, c’est que tu ne cuis rien donc que tu gardes au max les propriétés de tes huiles végétales (qui se dégradent à une température qui leur est propre), ton savon est solide #byeleplastique, la durée de vie est plus longue qu’un savon liquide,…

Bref, pas besoin d’un doctorat en saponification pour faire du savon. ;-)Suivre un atelier pour commencer est largement suffisant. (les dates des ateliers de février sortiront fin de semaine prochaine) 

Je terminerai en citant Salvador Dali : « Ne craignez pas d’atteindre la perfection, vous n’y arriverez pas »

Martin :« Absolument et moi je citerai Bonaparte : Si la perfection n’était pas chimérique, elle n’aurait pas autant de succès »

Val ; « Ca va vous ? Vous avez bouffé un philosophe ce matin ? »

Allez, j’te laisse j’vais faire un doctorat en polymères, option méga plastique ,spécialisation : 1 paille dans le nez d’une tortue bien ou bien ? COMMENTCA ? 

Sources

➡️https://thenovastudio.com/essential-oils-in-soap-interview-with-kevin-dunn/

➡️Martine en Indonésie 

➡️https://www.youtube.com/watch?v=qiMaOmDtaYI

Older
FAPQ concernant nos savons
Newer
Fa(p)q concernant notre dentifrice

Commentaires

Shopping cart